Le portage

Porter sur la hanche

Je vous surprendrais pas en commençant ce billet en vous disant que même s’ ils n’ utilisent pas de porte bébés,  tous les parents ou personnes cotoyant de jeunes enfants  sont tous des porteurs de bébés sur la hanche. En effet c’est  la manière instinctive que nous avons tous pour tenir et transporter nos bébés à bras : le bébé assis sur notre hanche enlace notre taille et s’agrippe a nous instinctivement dans cette position! J’ai d’ailleurs souvent remarqué que les bébés ou jeunes enfants non portés dans des dispositifs dits physiologiques se positionnaient tout à fait bien, calé ainsi sur la hanche de leur porteur, leurs genoux presque tout le temps à hauteur de leurs fesses.  Le bébé ainsi invité à s’agripper et donc à être actif dans le maintient de son corps permet au porteur de mieux se soulager du poids  à supporter même si ce n’est pas très physiologique pour son dos vu qu’il est enclin à se déhancher pour compenser le déséquilibre occasionné par le surpoids d’un seul côté de son corps.

Avec un porte bébé physiologique adapté au portage latéralisé, on peut minimiser les effets négatifs sur la colonne vertébrale du porteur en plaçant l’enfant non pas directement assis sur sa hanche mais au trois quart sur son abdomen, sur ses côtes,  décalé donc. Le déséquilibre occasionné par le surpoids latéralisé est bien moindre et il est moins enclin à se déhancher. Porter son bébé à portée de bisous, donc assez haut,  permet aussi d’éviter de trop se cambrer pour compenser l’attraction de son poids vers l’avant.

Positionné ainsi, le bébé obtient un champ de vision bien plus large lorsqu’à un certain stade de son developpement psychomoteur, il manifeste son besoin de découvrir ce qu’il se passe autour de lui. Il peut donc commencer à participer visuellement aux activités de son porteur tout en gardant le contact sur sa chaude et rassurante poitrine. On peut aussi assez facilement allaiter son bébé en le portant à hauteur de son sein: certains nouages, notamment ceux qui sont réglables, permettent de moduler la hauteur du bébé pour faciliter la prise du sein si besoin.

Le porteur quant à lui , dégage lui aussi son champ de vision en portant son bébé décalé devant lui. C’est pratique quand le bébé devient beau gabarit et plus sûr pour éviter les chutes en trébuchant sur quelque chose! On garde un côté de notre corps, complétement libre pour vaquer à ses occupations et garder une bonne liberté de mouvements! Personnellement étant droitière, j’ai toujours instinctivemment positionné ma fille du côté gauche : Avec les écharpes, mon épaule droite est plus forte pour porter et je garde  ma liberté de mouvement du côté où je suis le plus habile!

Le portage sur la hanche quelque soit la catégorie de porte bébé utilisé est un portage asymétrique, c’est à dire avec une seule épaule sollicitée pour porter. La plupart des utilisateurs vous diront donc que c’est un mode de portage limité en confort, qu’il convient de réserver à des séances de portages courtes. En effet, avec le bébé situé  de côté sur son porteur, la répartition de son poids est bien moins équilibrée. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle on fait prendre appui le porte bébé sur l’épaule du côté opposé à l’enfant, pour palier au déséquilibre ! Sauf que voilà ça ne suffit pas toujours, ou alors sur des périodes ponctuelles. Au bout d’un moment, le porteur ressent, comme je vous le disais plus haut le besoin de compenser l’attraction du poids du bébé d’un seul côté en se déhanchant ce qui n’est pas très bon pour son dos.

Pour des séances de portage plus longues, on préconisera toujours des installations symétriques avec le bébé centré devant ou derrière le porteur ( avec les deux épaules pour porter ). Ca permettra d’éviter au mieux les déséquilibres de prise d’appui du porte bébé sur le porteur et les déquilibres occasionnés par le poids du bébé quand il est installé décentré.

Théoriquement, on peut porter « sur la hanche » avec la plupart des portes bébés physiologiques  notamment avec ceux avec lesquels cette position n’est pas la plus évidente comme les préformés, et les porte bébés d’inspiration asiatique.

D’ailleurs certains porte bébés d’inspiration asiatique ou préformés sont  spécialement conçus pour le portage latéral comme le Mei hip de Ella Roo ou le Scootababy.

Cependant, la majorité des porte bébés particulièrement adaptés à ce mode de portage sont les hamacs comme les ring slings ( hamacs monté sur deux anneaux ) , le hamac filet ( tonga), les hamacs à clips ou encore les poches  ( qui sont un anneau de tissu dont les deux extrémités sont cousues à enfiler en diagonale sur soi ).   Ce sont des porte bébés surtout intéressants pour ce type de portage, peu couvrants pour le porteur, appréciables pour leur rapidité de mise en place et leur facilité de réglages ce qui les rend tout à fait adaptés à certaines situations ( périodes de chaleur, portage d’un bébé qui marche, qui veut descendre et monter dans le porte bébé très souvent, portage en exterieur, positions permettant l’allaitement, les bisous tout en laissant au bébé  un bon champ de vision voir la possibilité de participer encore plus activemment aux activités de son porteur…)

Mais je pense que le dispositif pour le portage hanche le plus polyvalent en terme de prises d’appui du porte bébé sur le tronc du porteur et  donc le plus polyvalent en terme de sensations de confort occasionnées reste l’écharpe de portage. Tissées ou tricotées, il existe différentes façons de les nouer autour des corps, notamment celui du porteur, ce qui est intéressant pour trouver le portage hanche qui lui conviendra le mieux et aussi pouvoir varier les plaisirs en fonction du contexte. On peut porter un bébé en décalé sur son abdomen dès les premières semaines dans la plupart des nouages.

C’est donc sur les nouages  hanche avec l’écharpe de portage que je vais plutôt insister dans ce billet .

Le kangourou sur la hanche :

C’est un nouage asymétrique que je trouve tout particulièrement intéressant quand on souhaite porter plutôt longtemps le bébé positionné ainsi sur soi! Le tissu est assez bien répartit sur le porteur avec un pan qui suspend le bébé à son épaule et le second pan qui le plaque contre lui en formant une ceinture autour de son tronc!

Ca  contribue à rééquilibrer la prise d’appui de l’écharpe et donc la répartition du poids de l’enfant sur le haut du corps du porteur, ce qui soulage par delà l’unique épaule porteuse et évite plus efficacement le déhanchement !

Avec une écharpe tricotée , il est nécessaire de déployer les deux pans sur le dos du bébé après les avoir croisés dessus dessous ses cuisses (ou dessus seulement si on veut pas forcer l’écartement de ses jambes )  pour améliorer le soutient de son dos : le pan à l’horizontal est donc complétement déployé sur le porteur, on obtient alors un nouage très « habillant » que toutes les écharpes tricotées ne permettent pas ou alors pas dans le même sentiment de confort ! Si l’écharpe manque d’élasticité ( notamment dans leur longueur comme la plupart des écharpes dites extensibles ), le nouage est assez oppressant pour le porteur qui se sent quand même bien momifié.  C’est un nouage que je trouve particulièrement adapté à la jpmbb qui est élastique dans tous les sens et qui habille le porteur tout en restant confortable.

 

 

Le hanche réglable, hanche à boucle ou noeud sling

Ce nouage appartient à la famille des hamacs. Le bébé est donc porté suspendu  à une seule épaule du porteur. La particularité de ce nouage, c’est qu’en formant une boucle de tissu par le croisement des pans au creux de son épaule, on peut faire coulisser un pan et affiner le réglage du tissu sur les corps pli par pli. Le tissu est donc bien ajusté, le tissu sur l’épaule porteuse est doublé ce qui contribue pour ma part à porter plus confortablement. Ce nouage est réalisable en fonction de votre gabarit avec une écharpe tissée plutôt courte en le finalisant sous les fesses du bébé.

(Au passage, on peut tout à fait positionner son bébé en berceau dans ce nouage en ajustant le serrage adéquamment.)

Avec une écharpe tricotée, comme pour le kangourou sur la hanche, on déploiera chacun des pans du croisé dessus et dessous les cuisses du bébé sur son dos pour améliorer le soutient. Contrairement au kangourou, ce nouage enveloppe moins le porteur, on peut donc plus facilement le réaliser avec une écharpe tricotée 100 %coton et extensible uniquement dans la largeur et en diagonale.

Sur cette vidéo, le bord inférieur du hamac ne passe tout à fait sous le genou visible de ma fille, veillez donc à ce que  chaque couche de tissu qui recouvrira le bébé ( 3 en tout )  aille bien d’un genou à l’autre.

 

Le hamac simple sur la hanche et ses variantes:

Une écharpe tissée très courte ( <3m) est généralement suffisante pour réaliser ce nouage. Le bébé est donc porté dans un hamac suspendu à une épaule de son porteur formé par le nouage des deux pans entre eux.

Pour ce faire on peut :

*ou soit pré nouer le hamac sur soi et rectifier les erreurs inévitables de serrage en formant une volte ouverte ou fermée sur l’épaule porteuse:

*ou soit faire  un hamac rebozo avec au creux de l’épaule porteuse un noeud fixe :

*ou un hamac rebozo avec au creux de l’épaule un noeud coulissant :

Je vous invite à lire ces deux articles pour plus d’infos: nouages hamac et noeuds rebozo.

Les croisés sur la hanche

Croix sur la hanche

Ce nouage est, c’est vrai assez peu plebiscité. Pourtant il peut être une bonne alternative aux autres nouages sur la hanche  avec un grand bébé/bambin. Il est réalisable avec une écharpe tissée.

Ce nouage se préinstalle sur soi en formant un croisé du côté où sera positionné le bébé.On finalise l’installation en nouant les extrémités de chaque pan sur la hanche opposée. Ce nouage n’est pas adapté à la physiologie d’un tout petit bébé de part le croisement des pans sur son dos qui tend à le plaquer contre son porteur. Il est aussi inadapté vu qu’on peut  difficilement ajuster le tissu sur son dos grâce à un serrage pli par pli une fois qu »il est installé dans le nouage. On ne peut pas non plus optimiser le positionnement assis accroupi du petit en repassant les pans sur ses cuisses comme on peut le faire avec le double croisé.

Son champ de vision malgrès le décalage sur l’abdomen du porteur reste tout de même assez restreint de part la verticalité  du pan qui vient de l’épaule porteuse. N’hésitez donc pas à laisser un peu de mou sur l’ourlet supérieur de ce pan pour faire une volte sur votre épaule et dégager ainsi la vue de votre petit. Vous pouvez s’il marche déjà et s’il est bien eveillé le porter les bras hors du tissu.

Ce pas à pas vous montre comment réaliser ce nouage:

Croisé sur la hanche

Enveloppé croisé sur la hanche

N’a pas, à mon sens grand intérêt s’il est réalisé avec une écharpe tissée. Avec une écharpe tricotée, donc extensible vour pourrez installer ce nouage aussi appelé noeud de base en décalé sur votre abdomen et mettre et enlever votre bébé à volonté sans avoir à tout défaire à chaque fois. Vous pouvez garder ce nouage sur vous symétrique ( c’est à dire avec un pan passant sur chaque épaule ) ou asymétrique ( en faisant descendre le pan situé du côté de l’enfant sous votre bras ).

Cependant, avec les écharpes extensibles je recommande de se familiariser avec les nouages à installer  en portant son bébé en même temps qu’on doit gérer le placement  du tissu autour des corps et son serrage. Ca permet de s’habituer à un nouvelle façon de gérer son tissu, de se déshabituer de la facilité et de l’imprécision du noeud de base et d’aborder donc plus séreinement les nouages au dos avec ce type d’écharpes. Les nouages latéralisés sont donc une étape transitionnelle vers le portage dos intéressante dans ce cas précis.

 

Voilà, j’ai encore pas mal causé ! Mais je suis sûre que la plupart d’entre vous seront intéressés quelque soit le porte bébé utilisé par cette façon de positionner son bébé contre soi! C’est pratique et adapté aux différents stades du développement de son enfant. Par exemple, même s’il est habitué au portage, sur le dos notamment, il n’est pas rare qu’il connaisse une phase de refus du portage dorsal pour x ou x raison, le porter sur la hanche sera donc souvent la manière de continuer l’aventure, le temps que les positions sur le dos soient à nouveau acceptées.  Vous pourrez aussi continuer à nourrir au sein,  dans le porte bébé, un bébé déjà volumineux. Et sûrement d’autres avantages que vous découvrirez, j’en doute pas, par vous même en expérimentant le portage sur la hanche.

A bientôt et bon portage !

9 réponses »

  1. De tres bonne explications Marie, c’etait un article comme ca qu’il me fallait avec mes petit bou’, j’aurais bien envie d’essayer maintenant c malin:-) merci xxxx

  2. Super article, et blog en général ! J’ai une question, puis-je porter ma fille de tout juste 3 mois en kangourou enveloppé sur la hanche avec ma jpmbb ? Elle tient un peu sa tête et s’endort encore très rapidement dans l’écharpe, néanmoins ce n’est pas une fan du ventre à ventre. Si elle s’endort sur la hanche, ce sera confortable pour elle ? J’attends un atelier afin de me lancer dans le portage au dos, et la hanche serait un bon intermédiaire. Sinon, a moins d’une erreur de ma part, pas encore de test du manduca sur ce blog ? On m’en a offert un, et j’avoue que le réducteur nouveau-né ne me dit rien qui vaille, j’attends des tests ! Merci encore et au plaisir de vous lire.

    • bonsoir Cali
      même si votre fille n’est pas encore bien tonique, vous pouvez tout de même commencer à la porter sur la hanche dans le kangourou enveloppé ou le hanche à boucle enveloppé en veillant à ce qu’elle soit bien positionnée contre vous :
      * bien assise accroupie et positionnée contre vous sur vos côtes en veillant à ce que sa tête puisse bien se placer dans l’axe de sa colonne. Donc en veillant à ce que sa tête repose bien contre vous et ne parte pas vers l’arrière.
      *apprendre à bien gérer le serrage de votre écharpe pour que la petite soit suffisamment contenue sans risque que la superposition des couches de tissu sur son dos modifie sa position naturelle.

      Sinon, non je n’ai toujours pas de manduca.. peut être bientôt !
      mais je ne peux pas vous en dire grand chose vu que je l’ai seulement essayé superficiellement et avec ma fille déjà agée de près d’un an et + donc déjà suffisamment grande pour y être portée sans le réducteur.
      Merci pour le compliment pour mon blog et a bientôt
      Bonne soirée

  3. Bonjour,
    Je suis à la recherche d’un nouage qui permette à mon fils de 13Kg d’être porté et de sortir facilement lorsque l’on sort en promenade ou même à la maison.
    J’ai cru comprendre sur un autre site que le nouage en hamac sur la hanche pouvait répondre à cela et c’est par une autre recherche que je suis arrivée sur ce blog. Il est très intéressant mais du coup je suis assez perplexe : je ne vois pas quel noeud choisir d’uatant que la majorité des vidéos sont inaccessibles… D’après les photos il semblerait que le « hamac simple » puisse convenir mais le lien vers la vidéo est inactif.
    Voilà, je dois faire court, mon fils s’impatiente… j’espère au moins avoir été claire et vous remercie par avance des conseils que vous pourrez me donner… ou des liens vidéos! 😛
    Séverine

  4. bonsoir Séverine,
    désolée pour les liens vidéos, wordpress semble avoir un souci avec l’insertion des vidéos ( pourtant elles marchaient il y a quelques semaines ..je vais voir pour les insérer à nouveau )
    je vous remets donc le lien vers les dites vidéos en sachant que les nouages correspondant à vos critères , c’est à dire pouvoir mettre et enlever votre bébé sans avoir à dénouer à chaque fois, sont effectivemment:
    *Le hanche simple ou hamac hanche :

    *Le hamac hanche noeud rebozo dit coulissant :

    *Le hanche à boucle :

    *Monter une écharpe sur deux anneaux pour vous faire un sling d’appoint :

    Je vous invite à lire l’article suivant consacré aux nouages Hamac en sachant qu’une écharpe très courte ( moins de 3 mètres est la longueur la mieux adaptée à cette famille de nouages )
    https://lespetitsportes.wordpress.com/2009/03/23/portage-en-echarpe-zoom-sur-les-nouages-hamacs/
    Voilà en espérant avoir pu vous aider !
    N’hésitez pas si vous avez d’autres questions
    Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s