Banc d'essai

Hop-tye

Premier billet « critique » de l’année consacré au porte bébé Hop-tye, le mei tai de Hoppediz. Je l’utilise très souvent depuis quelques semaines, me voilà fin prête pour vous faire mon ptit compte rendu.

Tout d’abord, retour rapide sur le fabricant allemand Hoppediz. Hoppediz est une marque assez bien côtée dans le petit monde des porte bébés, côtée pour son bon rapport qualité prix. En effet, Hoppediz propose des écharpes de bonne qualité à des prix inférieurs à ses deux grands concurrents allemands, Didymos et Storchenwiege. Personnellement, je trouve ces écharpes assez lourdes et épaisses ( hors gamme légère, plus fine que la gamme classique ) par rapport à d’autres marques mais ça c’est parce que j’ai eu l’occasion d’en tester à la pelle des écharpes et que j’ai des ressources pour m’amuser à comparer. Donc, hors considération d’affionada, il faut bien le dire..Hoppediz propose des écharpes qui permettent de se lancer dans le portage dans de bonnes conditions. Le fabricant séduit donc pour son prix mais séduit aussi pour sa large gamme de porte bébés physiologiques en proposant aussi un ring sling, un porte bébé ergonomique un peu hybride préformé/ mei tai, le Bondolino puis un mei tai, mei tai qui va faire l’objet du billet d’aujourd’hui.  C’est partit !

Structure

Le hop-tye est donc un mei tai : un  tablier, deux lanières supérieures qui formeront les bretelles, deux lanières inférieures qui formeront  la ceinture ventrale.  Comme tous les mei tai, ce porte bébé se noue entièrement. Il appartient à la catégorie des mei tai évolutifs qui se veulent grandir avec le bébé. On peut donc théoriquement l’utiliser dès la naissance jusqu’à 24 mois en moyenne.

Le tablier :

Les dimensions du tablier se modulent uniquement en largeur grâce à deux cordons réducteurs : un situé au fond du tablier et un second situé en haut. L’assise se réduit au centre de la base du tablier et se stabilise grâce à un stop cordon.

Concrètement les dimensions du tablier vont de 21  à  37 cm .

En hauteur, il mesure 27 cm mais les elastiques cousus sur les côtés permettent de l’étendre jusqu’à 37 cm.

Ces élastiques  permettent d’ ergonomiser la poche et donc permettre en théorie l’enveloppement d’un tout petit. Si pour un nouveau né, je trouve que ce système est un peu limité ( je pense que les cordons réducteurs latéraux comme sur le Babycarrier de Storchenwiege sont bien plus efficaces), il est assez intéressant pour porter un plus grand. Je  trouve que cet élastique facilite la mise en place du tissu sur son dos : on peut étendre le tissu pour bien remonter le tablier puis une fois en place, l’élastique favorise la création d’une poche bien enveloppante. En plus cet élastique permet au bébé de garder une bonne liberté de mouvement des bras sous le tissu. Je trouve donc le concept sympa !

Une second cordon réducteur est cousu sur le haut du rectangle dorsal pour là aussi adapter les dimensions du haut de la poche au portage d’un petit. Je trouve que le système est simple et efficace pour moi. Le serrage de ce cordon optimise l’ergonomie  et le soutient du haut du dos du bébé un peu comme sur l’Emeibaby. Je conseille d’ailleurs d’utiliser ce réglage même avec un bébé plus agé car on obtient un vrai + en terme d’ergonomie. Ceci dit, dans le cadre d’un mei tai et pour certains gabarits de porteur, trop réduire ce cordon ouvre peut être un peu trop l’angle des bretelles ce qui peut plaquer un peu trop le bébé.

Donc vous l’aurez compris, l’ergonomie du tablier du Hop-tye me plait bien!

Autre grosse particularité du Hop-tye c’est le rembourrage du tablier. J’avoue que je le trouve bien rembourré ( un peu trop ? ). On trouve des bandes horizontales rembourrées à la base du tablier et sur la partie supérieure. Pourquoi ? là j’avoue je sèche.. si je peux reconnaitre une certaine utilité au rembourrage à la base du tablier et dans le tunnel qui sert de passant aux cordons réducteurs ( plus de confort pour l’assise du bébé par exemple ) je reste assez perplexe.. Si l’enfant est bien positionné, les appuis sont minimes au niveau des cuisses et du creux des genoux, tout le poids reposant sur les fesses. Ce rembourrage fausse un peu à mon sens l’utilité d’un vrai tissu écharpe..altère le soutient du corps du bébé en plus de donner une impression un peu synthètique au produit … Bref rien que pour ce point, le Hop-tye, bien que classificable dans la catégorie mei tai écharpe, n’a rien à voir avec le Didytai qui lui offre vraiment un portage proche de l’écharpe pour sa structure hyper minimaliste. Le Didytai c’est une écharpe  cousue aux pièces bien conçues et bien assemblées et point barre… pour un résultat presque parfait … Donc voilà, le rembourrage me plait moyen ..j’ai l’impression que le bébé flotte un peu sous le dossier .. Dommage quand on sait que les tissus employés sont de bonne qualité : mon hop-tye est un jacquard, j’apprécie énormémént sa souplesse et sa finesse. A noter que les Hop-tye en sergé brisé ( croisé pour l’ancienne dénomination) sont un brin plus rêches, épais et encombrants une fois pliés 😉

Une capuche est cousue au tablier. Elle se fixe grâce à deux cordons sur les bretelles. La capuche est un grand classique sur les mei tai.. là aussi j’avoue que je ne m’en sers jamais ! D’abord parce que ma fille prend spontanément une position assis accroupi satisfaisante, elle n’a donc pas besoin de beaucoup de longueur pour avoir le dos entièrement recouvert. Puis si la position assis accroupi est bonne, la tête du bébé se stabilise spontanémént même quand le haut du dos n’est pas entièrement recouvert. En portage dos, il m’arrive souvent de porter ma fille bras hors du tissu, donc le dos pas recouvert entièrement, pourtant elle ne bouge pas d’un poil quand elle dort! Les mouvements du porteur, bébé sur le dos, ne destabilisant généralement pas l’enfant ( bah oui on ne se penche pas souvent en arrière LOL ). La capuche sur les mei tai doit être utilisée vraiment en ultime recours, elle engonce l’enfant, lui bloque la tête en plus de confiner ses voies réspiratoires. Je conseille donc plus volontiers, une fois bébé endormi, de retravailler son nouage pour optimiser la position assis accroupie et laisser de côté l’utilisation de la capuche tant que c’est possible.

Les lanières

La longueur des lanières supérieures ( en sergé brisé) sont de 2m20. Elles donc très longues pour certains gabarits de porteurs, ce qui peut géner pour le nouage en extérieur mais au moins, tous les gabarits peuvent s’amuser à finaliser de multiples façons. Cette polyvalence en terme de finitions de nouage étant le gros avantages des mei tai ( par exemple pour porter pendant la grossesse, répartir le poids du bébé sur soi de différentes façons etc..) ce n’est pas vraiment rédibitoire. Je préfère, personnellement travailler des lanières trop longues pour moi en gérant le surplus et savoir que ce porte bébé est susceptible de convenir à un large pannel de porteurs.

Les lanières supérieures ne sont pas rembourrées, elles sont bien larges en tissu écharpe. Elles sont cousues aux angles supérieurs du tablier en plis plutôt larges ce qui les rend adaptables aux épaules rondes et carrées. Ces plis permettent à mon sens une mise en place  et des réglages facilités sur les épaules.

Le rectangle dorsal étant assez étroit une fois ouvert au maximum, la largeur des lanières devient utile pour élargir l’assise du bébé pour contenir sa base jusque sous le creux des genoux.

La ceinture est assez large pour un mei tai. Elle est aussi partiellement rembourrée pour une prise d’appui plus confortable sur le porteur. Chaque pan mesure environ 86 cm.

Histoire de résumer … Ce que j’aime :

Son côté hyper simple à utiliser pour un mei tai écharpe.. Les plis cousus des lanières aux angles du dossier, comme dit plus haut, le rende facile à mettre en place sur le porteur. La largeur des bretelles offre une très bonne polyvalence permettant de multiples finalisations en portage dos. Le portage sur le ventre et sur la hanche sont  aussi très agréables avec ce porte bébé car il est bien enveloppant pour le porteur.

J’aime aussi son prix : les tissus sont de bonne qualité, pour 75 € HFDP en moyenne, on a un mei tai bien conçu, efficace, argument de poids pour bon nombre de porteurs aux moyens limités.

J’adore le tissu jacquard Pune, fin souple et beau !

Avec ma fille de 18 mois, j’apprécie les élastiques cousus sur le côtés du tablier, cela facilite grandemment la mise en place du tissu sur son dos tout en favorisant l’ergonomie de la poche.

J’aime aussi sa vraie ceinture ventrale, assez large finalement, partiellement rembourrée qui permet de bien répartir le poids du bébé sur les hanches. J’arrive à faire deux tours de ceinture autour de ma taille.. ce mini corset est tout simplement hyper confortable.

Ses lanières supérieures ont une bonne tenue, elles rendent se porte bébé polyvalent en terme de nouages.

Ce que j’aime moins :

Ce rembourrage un peu partout sur le dossier principalement .. qui altère le côté écharpe du produit, notamment la qualité du soutient du dos de l’enfant , ce qui le disqualifie un peu plus pour porter un tout petit.

Ses dimensions : le fait de ne pas pouvoir vraiment ajuster la hauteur du tablier sur le dos du bébé ne le rend pas vraiment adaptable au portage au tout petit. L’assise devient rapidemment trop courte pour porter un bébé agé de plus de 12/18 mois. C’est un peu dommage pour un mei tai évolutif. Ceci dit, vu que les lanières sont bien larges, on peut toujours les nouer plus ou moins étalées sous l’assise du bébé pour bien le soutenir jusque sous les creux des genoux. Cependant, ce n’est peut être pas le nouage le plus évident à réaliser. Le Hop-tye devient donc assez technique quand le bébé atteint un certain gabarit. Il n’est pas idéal pour porter un tout petit et moins simple à utiliser avec un grand, ce qui rend sa période d’utilisation idéale finalement assez courte.

En conclusion, le Hop-tye est un bon porte bébé. Il ne vaut peut être pas un DidyTai ( pour moi le top) mais son bon rapport qualité prix, sa polyvalence et sa simplicité d’utilisation, son large choix de coloris et de tissus le rendent séduisant et le place dans mon Top 5 à l’heure de conseiller un mei tai.

Bref vous l’aurez compris, même si ce n’est pas le plus évolutif de sa catégorie, j’aime beaucoup mon Hop-tye !

Bon portage !

Captura de pantalla 2015-06-20 a la(s) 17.15.19

9 réponses »

  1. Super Billet Marie !!! je l’ai testé y’à pas longtemps et je l’aime beaucoup ce mei tai !!! d’ailleurs celui ci en vert anis/bleu turquoise est un jacquart ? moi j’ai testé le Stockholm donc en terme de toucher tissu cela doit être différent…

  2. Tu dis que ton mei-tai est en jacquard… Qu’en est-il de la face intérieure, verte unie ? J’ai un mei-tai Chicago, et j’ai été un peu déçue de voir que seul l’extérieur du tablier est en jacquard, et que l’intérieur est en Sergé brisé. On perd les qualités de « pochage » du jaquard du coup, c’est regrettable…

    • Oui seule la face extérieure est en jacquard mais sur le modèle Pune le tablier reste plus souple et plus fin qu’avec deux couches de sergé.. je le trouve bien plus maniable que le modèle kapstadt que j’ai aussi eu en main.. bref je pense que Hoppediz a voulu faire des économies de tissu (car le jacquard reste plus cher que le sergé brisé ) pour proposer un produit à bon coût .. ça n’altère pas, à mon sens, le bon rapport qualité prix du produit 😉

      • bizarre, mon commentaire original n’apparait pas… Bref, oui, le rapport qualité-prix reste très bon, là, c’est du chipotage de pro 😉
        Bien d’accord avec toi quand à l’utilisation impossible avec un nouveau-né, pour une affaire de hauteur de tablier. Essayé 30 secondes juste pour voir l’autre jour avec un poussin de 6 semaines, le haut du tablier lui arrivait au dessus des oreilles… Ou alors il faut enrouler le tablier autour de la ceinture, mais on perd vraiment en confort pour le porteur.

      • Oui pour l’enroulage de la ceinture le rembourrage ne le permet pas vraiment 😉 Le Mysol est bien mieux même si le tablier n’est pas à la base vraiment « ergonomisable » ( notamment le haut du tablier qui n’est pas réglable)..mais vu qu’on peut carrément virer la ceinture et bien on peut travailler aisement l’enveloppement d’un petit façon podeagi ( je dirais à partir de 2/3 mois mais à tester..) Je vais tester mon Mysol en podeagi sur le dos cet après midi pour voir ce que ça donne 😉

  3. J’ai le meme et je ne regrette pas mon achat pour l’instant mon BB a 6 mois et ça commence a bien le convenir moi qui ne suis pas une pro de l’écharpe!
    Le tissu et de bonne manufacture tout doux… Beaux motifs… Bref je l’adoooore aussi 😉

  4. Merci pour ce billet!!!
    Je suis en train de réfléchir à son achat.
    Le sling devenant trop « appoint » pour moi et ma cote coeur malheureusement je ne la prends plus autant que je le voudrais…. Mon bébé commence à devenir lourd et moins « docile » pour l’installation, les réglages sont plus compliqués…. Je pense que le hop-te pourrait être un bon compromis et je cherchais un avis éclairé 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s