Banc d'essai

Présentation du porte bébé SUPPORi de Lucky Baby ( un peu versus TONGA)

Bonne nouvelle ! La catégorie Porte bébé Hamac filet s’agrandit ! On connaissait déjà le Tonga dont je vous avais longuemment parlé il y a déjà quelques temps et sur lequel je ne tarissais pas d’éloges comme porte bébé d’appoint déstiné à soulager le portage à bras. Hors depuis quelques semaines, j’ai découvert le porte bébé SUPPORi fraichement introduit en France par la petite entreprise Lilloise 6gogne, je me suis donc amusée à faire quelques comparaisons en découvrant ce nouveau porte bébé.

Tout d’abord, rapide présentation : Le SUPPORi est fabriqué au Japon par l’entreprise Lucky Baby selon les normes en vigueur dans ce pays. Son prix d’introduction en France est de 45 € FDPC. Les coloris sont nombreux, des plus clairs et doux au plus flashy et acidulés, il y en a donc pour tous les goûts. Ce porte bébé est à taille, il est donc non réglable. Il faut  prendre ses mesures et se reporter au tableau des tailles pour trouver celle qui sera susceptible de nous convenir au mieux. Les tailles courantes sont la taille M, la taille L et la taille 2 L. Il est cependant possible d’obtenir une taille 3 L voir + sur demande ( contacter votre revendeur). Un modèle réglable serait en cours de commercialisation mais à confirmer ( le modèle réglable du Tonga est quand même intéressant pour convenir à plusieurs porteurs de gabarits différents d’une même famille).

Comme le Tonga, le SUPPORi est un hamac filet tricoté. On lui retrouve les mêmes avantages que le Tonga en terme de practicité, de simplicité et de rapidité à la mise en place. Cependant, le SUPPORi se différencie du Tonga sous plusieurs aspects :

Son maillage : les mailles tricotées sont un peu plus fines et beaucoup plus serrées que celles du Tonga. Sous le poids du bébé, le filet s’ouvre moins. A mon sens, le SUPPORi marque moins la peau du bébé même si, rappelons le, les mailles du Tonga ne blesse en aucun cas la peau du bébé. Disons qu’avec le SUPPORi la peau de bébé sera moins gauffrée 😀 En contrepartie le maillage du SUPPORi tient sans doute plus chaud que celui du Tonga d’autant plus que ce tricotage serré le rend plus épais.  Niveau soutient, on notera peut être un soutient plus ferme avec le SUPPORi. Notez aussi que les mailles des bords du filet sont tricotées différemment : plus serrées , plus raides et plus dures en gardant tout de même une certaine élasticité de façon à améliorer le soutient du dos du bébé en favorisant le corps à corps avec son porteur. Sur le Tonga, les bords ne sont pas renforcés.

Alors est ce que le SUPPORi tient mieux  que le Tonga sur le dos du bébé une fois le filet déployé ? Peut être effectivemment que le filet a tendance à moins redescendre. Cependant, vu que le maillage est très serré, au final la partie couverte du dos du bébé est sensiblement la même avec les deux porte bébés 😉

La matière : Le Tonga est 100 % coton alors que le SUPPORi est 100 % polyester. C’est important de le mentionner : le coton est une fibre naturelle, le polyester une fibre synthétique. Chacun aura donc ses priorités et ses préférences. L’avantage du polyester c’est qu’il sèche vite contrairement au coton. Du coup, le SUPPORi semble plus intéressant pour la baignade et moins vulnérable au chlore ou à l’eau salée ( même matière que le Watersling en beaucoup plus épais par contre). Cependant, les mailles serrées mouillées ne garantissent pas l’ absence d’humidité  sur la peau .. Je ne suis pas certaine que par rapport aux mailles très ouvertes du Tonga, l’effet au sec soit meilleur avant le séchage complet du SUPPORi.

La coupe, le design : C’est le point qui peut à mon sens vraiment faire pencher la balance entre le Tonga et Le SUPPORi. Le SUPPORi envelloppe parfaitement l’épaule du porteur, contrairement à la bande du Tonga qui est plus étroite et pas vraiment enveloppante . L’enveloppement de l’épaule est donc mieux ergonomisé sur le SUPPORi ce qui selon le fabricant protège le muscle Deltoïde en repartissant de façon optimale le poids de l’enfant sur l’épaule porteuse.  Le filet s’y installe de façon quasi automatique. Personnellement, je trouve que c’est bien confortable ! Cependant, il faut quand même souligner que sur le SUPPORi, les caractéristiques du  filet sur l’épaule sont exactement les mêmes que celles du hamac alors que sur le Tonga, les mailles sur l’épaules sont tricotées différemment et offre des appuis à mon sens, plus homogènes: plus serrées, plus épaisses  sur toute la largeur de la bande. Après quelques retours, certaines personnes trouvent que les appuis sont mal répartis sur la bande du SUPPORi et que des tensions peuvent naitre au niveau des bords près du cou et sur le haut du bras. Sur le Tonga, on peut ressentir des tensions dues à l’étroitesse de la bande, il suffit donc de changer sa position ( plus ou moins sur l’épaule ) pour soulager les appuis. Avec le SUPPORi, certaines personnes trouvent qu’il est difficile de changer les appuis même si on peut quand même essayer des variantes en vrillant le filet, en le pliant par exemple.

Au niveau de la coupe du  hamac, elle est très proche de celle du Tonga. Cependant, les mailles serrées confèrent au SUPPORi une meilleure tenue . Je le trouve personnellement plus esthétique que le Tonga.

Quelles positions ?

Le SUPPORi s’utilise plutôt pour porter sur la hanche à partir du moment où l’enfant est suffisamment musclé pour se tenir assis seul un petit moment. Rien n’empêche de l’utiliser pour porter bébé devant soi. Je l’ai aussi testé en portage dos et j’ai bien aimé. J’arrive à étaler le filet sur mon épaule et il tient bien. Attention, le portage dos avec les porte bébés filet est plutôt officieux ( en bonne commerçante que je suis lol). Il est à réserver aux porteurs expérimentés et aux bébés qui s’agrippent par eux mêmes. D’ailleurs le fabricant est clair avec le concept : le SUPPORi sert à soulager le portage à bras, il faut donc garder une main derrière le dos du bébé et suivre ses mouvements car le soutient de son dos est incomplet. Dans les faits, si bébé sait bien s’agripper, vous pourrez garder vos deux mains libres mais cela demandera un effort au bébé pour se tenir accroché à vous 😉 Du coup le portage avec mains libres et à reservé aux bébés qui, comme je l’ai dis, s’agrippent, qui sont déjà grands et pas trop longtemps 😉

Quelles situations ?

Le SUPPORi s’utilise dans les mêmes conditions que le Tonga : sans noeud, ni réglages une fois bébé installé dans le Hamac, bébé s’y installe très rapidemment. Il est aussi léger à porter et très compact une fois plié : il est donc pratique à transporter ( hop dans le sac à main ou gardé sur soi même quand bébé n’y est pas).

Je rappelle donc ici quelques situations qui rendent l’usage de ce porte bébé particulièrement intéressant :

*Pour le portage d’appoint de l’enfant qui marche et qui veut monter et descendre très souvent

*Pour les petits trajets : les hamacs filets sont parmis les porte bébés les plus simples à utiliser du marché.

*Pour allaiter : bébé positionné en berceau dans le filet, la têtée à bras est soulagée. J’ai beaucoup utilisé mon Tonga avec ma petite Candela lors des têtées. Il a d’ailleurs bien souvent remplacé un coussin d’allaitement.

*Pour la baignade : Le bébé reste bien libre de ses mouvements dans les hamacs filet, il est facilement sortable en cas de problème dans l’eau. Le fait qu’il soit peu couvert et contenu lui laisse la possibilité d’interagir avec son environnement ce qui me semble primordiable pour la baignade à l’aide d’un porte bébé.

*Pour porter par dessus des vêtements d’hiver pour son côté léger et peu couvrant. Il engonce peu !

*En été. Ce sont les porte bébés qui tiennent le moins chaud.

*Pour habituer le bébé à s’agripper et à s’accroupir dans certaines situations où l’on constate un certain raidissement de l’enfant dans les porte bébés plus couvrants et soutenants.

La durée du confort varie d’un porteur à l’autre avec les hamacs filet. En général, elle n’excède pas 20/30 minutes. Vous pouvez changer l’enfant de côté ( bien que généralement on porte spontanément toujours du même côté ), essayer de varier la disposition du filet sur votre épaule pour soulager les appuis, passer de la hanche au dos aussi si votre situation personnelle s’y prête.

Notons que j’ai reçu deux SUPPORi , qu’un va à mon mari et qu’il aime bien ( je le dis hein parce que sur les dizaines de porte bébés que j’ai ou que j’ai eu à la maison, bien peu lui ont donné l’envie d’essayer !)

Voici avant de conclure, une petite vidéo histoire de finir de vous convaincre qu’un porte bébé hamac filet c’est quand même ultra facile et rapide à mettre en place :

http://www.youtube.com/watch?v=LXOHsiugppo&feature=player_embedded

Voilà pour ma petite histoire du SUPPORi ! Vous voyez, j’ai vraiment du mal à faire pencher la balance côté SUPPORi ou côté TONGA! Je trouve des avantages aux deux hamacs et pour moi, le confort et sa durée sont identiques à quelques choses près. Pour ma fille, soyons franche, j’ai pas noté une différence de comportement d’un l’un ou l’autre porte bébé. Ceci dit, je suis très contente de pouvoir proposer à notre clientèle une alternative au Tonga, pas toujours jugé très confortable. Ils pourront tester un concept proche mais pas identique. Le SUPPORi reste un porte bébé d’appoint. Si vous avez les deux, il est important donc de se faire une idée de son confort comme du confort du Tonga sur une durée de portage similaire. Si vous hésitez entre tel ou tel produit, je vous conseille de contacter une monitrice de portage près de chez vous qui pourra peut être vous faire tester les deux. Si vous n’avez pas cette possibilité, vous pouvez affiner vos critères ( lieu de fabrication, matière, prix ) et surtout faire confiance à votre instinct. Dans tous les cas, le Tonga et le SUPPORi sont de bons porte bébés d’appoint.  Au quotidien, une fois qu’on les a découvert, le plus souvent c’est dur de s’en passer !

Si je devais en choisir qu’un  ? Bah justement, j’en ai de la veine ..je n’ai pas à choisir 😉

Vous trouverez à acheter le SUPPORi chez Mille et un porte bébés et chez 6gogne.

10 réponses »

  1. merci pour cette présentation, mais je n’arrive pas à choisir entre les deux! pourtant ça nous servirait bien d’en avoir un en ce moment…

  2. Bonsoir,
    j’ais un tonga que je trouve génial, mais si je peux me permettre une chose qui m’empêche d’acheter un Suppori (qui m’intéresse bcp car les mailles me semblent faites de façon pertinente) c’est qu’au contraire de mon tonga il n’y a pas de modèle réglable, c’est peut être ça qui peut jouer dans le choix? pour ma part je ne règle pas de la même façon si je porte ma fille ou mon fils… Le suppori peut il s’adapter aussi bien?
    (de plus je fait régulièrement yoyo avec le poids, + ou – 20kilos régulièrement et là il s’adapte aussi 😉 )
    Cordialement
    Estelle

    • Bonjour Estelle,
      L’option réglable des hamacs filet joue surtout sur le fait que des porteurs de gabarits différents utiliseront le porte bébé. La coupe du Suppori me permet de porter aussi bien ma fille de 19 mois que ma fille de 4 ans. C’est sûr qu’avec une telle différence d’age et donc de gabarit, je suis plus à l’aise pour porter la plus petite avec la taille M mais le portage reste possible avec sa grande soeur.
      Bonne journée,
      Marie

  3. Nous on l’a adaopté ici, c’est vraiment super comme portage d’appoint avec une petite fille de 19 mois qui veut sans cesse monter / descendre ! Par contre je pense que j’aurais pu prendre une taille M au lieu d’une taille L mais bon…
    Merci beaucoup,

    Stéphanie

  4. Bonsoir,

    Je lis sur le site de Mille et un porte bébés que le Suppori convient pour un enfant de maxi 13 kg… Est ce que vous l’utilisez avec des enfants plus lourds de façon courante?

    Merci

    Hélène

    • Bonjour Hélène,
      J’ai testé avec ma fille de 4 ans et qui pèse plus de 13 kg et le filet tient ..mais pas d’usage intensif, car elle est déjà grande 😉
      Bon dimanche.
      Marie

  5. Bonjour,

    Je viens de recevoir le mien… et je suis ravie ! très simple a mettre, j’ai porté ma petite de 8 mois et ses 9 kg facilement et je trouve ça plutôt confort à vrai dire.

    Par contre j’ai essayé en intérieur et donc avec des vêtements légers (la taille M) et je me demande si ça va aller avec des vêtements un peu plus épais car c’est déjà bien ajusté (je mesure 1m57 pour 52 kg). Est ce que je n’aurais pas dû prendre la taille L ?

    Merci,

    Emilie

  6. Merci pour ce comparatif très interessant ! j’étais interessée par le tonga réglable et du coup gros doute avec le suppori ! il me plait un peu plus du fait des finitions des bordures qui m’ont l’air plus ‘douces’ par contre j’ai une question concernant la taille : comment prendre ses mesures ? parce que j’ai du mal à comprendre ‘sous le buste’ :/ c’est sous la poitrine ? merci d’avance pour cet éclaircissement ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s