Banc d'essai

laotien

laotien

Avant hier j’ai regardé d’un oeil Pekin Express lol qui se déroulait au Laos. On a pu y voir des tribus Akha avec des petits bébés portés sur le dos notamment et j’etais super fière de dire à zhom  » regarde bah tu vois mon porte bb noir brodé avec deux lanières, et bien il vient de cette région du monde, et ce sont des petites mains comme celles de ses femmes magnifiques qui l’ont réalisé , c’est y pas bo ?? »

Du coup, ça m’a redonné un petit coup de pep’s pour terminer cet article commencé y’a quelques semaines déjà!  C’est partit :

Le laotien est un système de portage asiatique du Laos (vous l’aurez compris lol ). C’est une long rectangle de tissu auquel sont cousues deux lanières supérieures. Le portage et symétrique et l’assise du petit dans le porte bébé est créée par le croisement des lanières sous ses cuisses. le surplus du rectangle dorsal pend donc dans le dos du porteur.  On peut aussi, grâce au système à deux lanières, positionner et garder son bébé bien haut sur son dos.femmes Akha laos

le Laotien traditionnel, comme celui que je possède, un modèle fabriqué dans le cadre d’un programme de travail équitable que l’on peut se procurer très prochainement dans  la boutique Mille et un porte bébés est un porte bébé  très pratique.

Il est le résultat d’un bien joli travail artisanal d’un groupe de femmes d’un village Akha. Fabriqué à la main et présentant de beaux motifs  brodés colorés, chaque pièce serait unique. Le  porte bébé est à 100% composé de coton. La qualité de la réalisation est indégnable.

Le rectangle dorsal est juste assez  large, il n’y a donc pas beaucoup de marge de nanoeuvre à l’heure de le centrer sur le dos du bébé. La broderie au centre m’aide cependant à trouver mes repères. Il est aussi doublé d’un rectangle de tissu  plus doux.

Sur le modèle noir, les lanières sont fines et étroites et le tissu étant assez rêche ,  je veille à bien les étaler sur mes épaules pour que ce soit confortable pour moi. Je veille aussi à ce qu’elles ne soient pas en contact direct avec les cuisses de ma fille sans quoi je trouve qu’elles sont  marquantes sur la peau.

Le modèle blanc propose des lanières plus larges et plus confortables à mon gout.

Comme dit plus haut, l’assise du porte bébé se structure grâce au croisement des lanières sous les cuisses de l’enfant. Le principe est bien sympa parce qu’il permet de moduler facilement la quantité de tissu sur le dos de l’enfant et la profondeur de l’assise. Cependant bien porter dans le loatien est tout même pas si fastoche que ça . En effet, si les lanières sont mal positionnées sous la base du bébé, l’assise est molle et n’assure pas le soutient complet de  sa base et il se retrouve facilement a cheval sur votre dos.  Alors comment faire ?laotien installation

En fait, il suffit que le bébé prenne la position assis accroupi avant de structurer l’assise. Au passage de chaque lanière sous sa base, il vous faut être attentif à ce que le positionnement de la cuisse du bébé soit ok et il faut la tendre suffisamment pour en assurer la stabilité. Pour cela il faut veiller à ce que la lanière passe bien sous la commissure du genou du petit sans qu’elle soit en contact direct avec sa peau. En tirant bien le tissu du rectangle dorsal vers l’extérieur au passage de la lanière sous les fesses du bébé, on  assure la largeur de l’assise et le confort du bébé sans que la lanière puisse le blesser.

On peut croiser les lanières directement sous les fesses du petit ou former un croisé dans le bas de son dos. L’avantage de cette deuxième technique est que la lanières s’orientent plus facilement sous le genou du bébé, qui se cale alors très bien assis. Cependant, ce croisement des lanières sur son dos tend un peu à raidir sa posture, en croisant directement sous ses fesses comme on le ferait avec une echarpe, le dos du bébé s’arrondit bien mieux. et cette façon de faire n’est pas conseiller pour un tout petit chez qui l’arrondi du dos doit être toujours respecté.

Quand le porteur et le bébé ne sont  pas expérimenté en portage, on préférera conseiller le  laotien  dès que l’enfant se tient bien assis et est donc suffisamment tonique. En effet , même avec une bonne installation, l’assise reste molle et je trouve que ce mode de portage convient mieux aux enfants déjà toniques et capables de s’aggripper par eux mêmes.  De plus le laotien installé façon sac à dos  ne permet pas de faire un réglage précis de la tension sur le dos du bébé, du coup le soutient du haut de son dos reste moyen et il faut donc que le bébé soit déjà capable de se tenir par lui même. Un bébé qui n’est pas encore suffisamment musclé risquera de se tasser voir de s’affaisser sous le tissu. laotien croisement lanières dos bébé

En revanche, ce porte bébé noué façon croisé enveloppé ( donc avec les bretelles qui passent d’abord sous les bras du porteur) est tout à fait adapté au portage d’un bébé dès les premières semaines sur le ventre puis sur le dos. J’ai commencé à l’utiliser vec ma quatrième fille dès ses 1 mois. Certes, comme dit plus haut, il faut avoir  une bonne maitrise du positionnement de son bébé pour le caler durablement en position physiologique, mais on obtient un bel arrondi de son dos et vu que cette façon de faire le plaque contre le porteur, sa stabilité sur la durée est bien meilleure.

On peut donc porter sur le ventre et sur le dos avec son laotien, possiblement sur la hanche aussi en bidouillant un peu et on peut allaiter en positionnant le bebé en berceau.

Pour le portage dos, on peut finaliser le nouage de différentes manières en nouant les lanières autour de sa taille, en les croisant dans les bretelles , en les nouant sur la poitrine voir en les ramenant et en les coinçant dans la bretelle du même côté pour ne pas avoir de tissu sur son buste.

C’est aussi un mode de portage très léger qui convient bien aux périodes de chaleur.

Personnellement , je ne peux pas faire de très longues séances de portage avec ce produit, les lanières manquent de confort tout de même à mon gout, c’est un bon porte bébé d’appoint à la maison que je vais réutiliser avec plaisir cet été sûrement . Il est peu cher donc l’investissement se rentabilise sans trop de problème si on aime les sensations occasionnées.

Je vais essayer de faire prochainement une petite vidéo pour vous montrer une des mises en place possibles.

10 réponses »

  1. Toujours aussi intéressant tes articles !
    Par contre, je suis étonnée par la photo où tu croises sur le dos de ta fille. Vu que ça raidit le dos du bébé, ça ne permet plus un portage physiologique, non ? Même avec un enfant avec un bon tonus et en période d’éveil, ça ne doit pas être si confortable que ça, non ?

    • coucou Aurélie,
      Pour moi le confort assis accroupi à partir d’un certain stade du developpement moteur du bébé, ne joue pas tant que ça sur son confort à lui quand il est eveillé et actif dans le maintient de son corps sous le tissu. Si on y réflechit , les bébés dès un certain age sont capables de se tenir assis sur un support solide les soutenant jusqu’au genoux comme par exemple une chaise haute sans qu’ils manifestent des signes d’inconfort ou de son souffrance. je distingue tout de même la position « assise simple avec soutient jusqu’aux genoux « et la position à « cheval sur avec un soutient incomplet de la base du bébé ».
      En fait, la position assis accroupi est importante pour moi chez les grands bébés quand ils relachent leurs muscles sous le tissu pour se détendre ou s’endormir : j’imagine que dormir le dos raidit collé à un support dur comme le dos d’une personne, c’est pas le top niveau confort ! Naturellement quand je m’endors, je tends à me courber un peu pour me sentir bien ! De même assis accroupis, les bébés bien eveillés et actifs cherchent souvent à raidir leur dos, ce n’est pas une tare ou une perversion du bien porté: ça correspond tout naturellement à la croissance de son enfant, à son aptitude à se maintenir par lui même sans appui. on voit donc des fois des bébés assez cambrés sous l’echarpe mais pourtant bien en assise profonde!
      Pour le laotien, la notice préconise l’installation comme ça si tu te souviens bien. J’ai moi même été surprise au début et j’ai donc testé et effectivemment je trouve que croiser sur le dos du bébé permet de plus facilement orienter le pan sous le genoux du bébé, ce qui est essentiel puisque c’est justement ce passage sur cette zone précise de sa jambe qui assure la structure de l’assise. Maintenant je n’utilise pas mon laotien de la sorte , je l’installe comme une écharpe plutôt mais c’est aussi pour mon confort à moi parce que non seulement ma fille ne s’y endort jamais ( une fois si je me souviens bien lors du premier essai) mais surtout parce que j’ai l’habitude la porter assise accroupie en écharpe et que y’a que comme ça que le contact de ses genoux en appui sur mon dos est confortable pour moi et que je suis à l’aise dans ce corps à corps! mais franchement elle ne m’a pas semblé souffrir quand j’ai fais la photo mis sur l’article …. par contre si elle s’était endormie comme ça , je n’aurais surement pas continuer à la porter de la sorte , sa tête n’aurait pas pu bien se caler et reposer contre moi et les muscles de son dos auraient continué à être sollicités malgrès elle. Donc voilà, je ne suis pas, et tu le sais bien lol, une intégriste du portage physiologique, j’essaie de faire confiance avant tout à ma fille parce que je sais que la porte correctement depuis sa naissance et qu’elle ne me trahira pas dans sa façon de communiquer avec moi quand je la porte. j’ai eu le laotien quand elle avait 14 mois, elle marchait bien bien et commençait déjà à grimper partout. Il arrivait et il m’arrive encore que ma fille veuille être portée sans necessité de repli ou d’un corps à corps parfait …
      Bises

      • génial ! merci pour ta réponse aussi détaillée ! finalement, oui je suis d’accord avec ce que tu affirmes, merci pour ce partage d’infos !
        pour la notice, non je ne m’en souvenais pas oups ! mais maintenant que tu me le dis, oui. j’ai un porte-bébé type laotien de chez kubeba, tu m’as donné envie de tester !
        bisous

      • Aurélie c’est bien toi qui m’a vendu le loatien ou je suis en pleine hallu ??? mdr

      • oui oui c’est moi !!!!!!!!!!!!!!!!! mais j’avoue que la notice je l’avais pas comprise comme ça avec leur croix sur le dos du bébé, je serais moins bête ce soir mdr !!!!!

      • Bonjour à tous,

        Je trouve que c’est bien retourner aux temps anciens (chez nous)
        les enfants sont serrés, étouffés, ont trop chaud,
        les mères respirent sur leur enfant lorsqu’ik est devant, d’où microbes lorsqu’elle parle.
        comment un bébé peut-il dormir quand on voit sa mère le promener en » grande surface » parles avec sa copine, ou autre ; il faut que la mère soit tràs propre, changer ses vêtements tous les jours, avec la pollution de nos villes qui se dépose sur les habts !
        Les femmes des pays pauvres portent leur enfant ainsi, toute la journée … il n’y a souvent pas de route praticable pour un landau; de toute façon unlandau,c’est un an de salaire pour et plus pour cette population …
        Que cherche la jeune mère d’aujourd’hui ? avoir son enfant tout près de soi //// notre vie moderne ne s’y prête pas tellement … J’ai l’impression de retrouver les hippies de ma jeunesse 1968/1975 … et c’était mieux !

  2. merci pour ce descriptif! j’ai adoré porter ma dernière en laotien dans les tous premiers mois… mais sans ces infos d’installation pour un tout petit, il y a toute les chances pour que le laotien soit resté au fond du coffre!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s