Le guide des mei tai

Des porte bébés d’inspiration asiatique… les mei tai ou porte bébés chinois

L’Asie est un continent où le portage a été et reste beaucoup pratiqué. On y porte traditionnellement sur le dos dans des dispositifs parfois au confort rudimentaire mais qui sont souvent très beaux, richement parés, confectionnés avec soin et amour !  Ces concepts de porte bébés ont donc  traversé les continents pour être repris dans nos pays après quelques transformations.

Transformations pour les rendre souvent plus confortables et donc plus adaptés à nos exigences de porteurs occidentaux, d’où le nom de porte bébé d’inspiration asiatique !

Comme la plupart des porte bébés cousus, les produits peuvent varier  d’un modèle à l’autre et n’ayant pas les finances actuellement d’en tester plusieurs, je vais donc me contenter de vous  faire une  présentation généraliste des  types de porte bébé d’inspirations asisatiques que l’on peut se procurer sur internet et vous donner quelques conseils.

L’onbuhimo ( onbu pour les intimes ) est un porte bébé d’inspiration japonais, contrairement au mei tai qui lui nous vient de Chine et du podeagi de Corée. Ces trois sous catégories ( appelons les comme ça ) ont des caractéristiques qui leur sont propres :

*Commençons aujourd’hui par le Mei tai ou porte bébé chinois:

Ilest fait d’un rectangle dorsal  auquel sont cousues deux lanières supérieures  et une ceinture ventrale ( qui peut être faite d’une seule bande de tissu ou de deux lanières inférieures fixées au bas du corps du porte bébé ). Il existe tout plein de façons de nouer un mei tai mais disons que la plus commune et évidente est  de:

* Former deux bretelles sac à dos avec les lanières supérieures ou un croisé sur la poitrine et de venir les nouer sous les fesses du bébé ou sur son ventre.

* Créer l’assise de l’enfant dans le porte bébé en nouant les éxtrémités de la ceinture ventrale autour de sa taille.

Le bébé est parfaitement sécurisé, il n’y a pas de risque de chute du à un eventuel décapsulage ( perte du tissu sous les fesses du bébé qui se retrouve sans assise )  comme ça pourrait être le cas avec une écharpe même si les chutes d’un bébé en écharpe n’arrivent pratiquement jamais!

Les lanières :

Les lanières peuvent être partiellement  rembourrées ou pas, ce qui peut jouer sur la sensation de confort d’un porteur à l’autre et aussi sur les possibilités de les placer sur soi et et de les nouer en fin d’installation:

Les lanières non rembourrées sont généralement larges et cousues au rectangle dorsal en plis plus ou moins larges sur les angles supérieures du rectangle dorsal.  L’intérêt de ce type de coûtures réside dans le fait qu’en jouant sur l’étalement des plis , on peut moduler la prise d’appui du porte bébé  sur ses épaules et ainsi optimiser la sensation de confort.

La formation de plis permet aussi de ranger le tissu, l ‘entrée des lanières sur le rectangle dorsal est donc moins large, ce qui évite de trop plaquer le dos du bébé  à l’installation.

Du coup vous verrez que certains modèles ont les lanières  cousues en débordant un peu des angles, sur les côtés, comme le mei tai de Colimaçon, ce qui amplifie donc  un peu plus  l’effet plaquage du tissu sur le dos de l’enfant quand on les tend: c’est mécanique je pense !

Le tissu utilisé est généralement le même que celui qui compose le rectangle dorsal. Cependant sur certains modèles, elles peuvent être  extensibles comme celui de Maman Kangourou ou le Sacha’s ABC .

La largeur des lanières quant à elle permet de retrouver des sensations proches de celles du portage en écharpe, notamment quand le tissu utilisé est le coton tissé sergé (simple ou croisé). On se sent plus enveloppé avec le poids du bébé mieux réparti sur soi.

Les lanières non rembourrées peuvent être nouées de différentes manières ( croisées sur la poitrine, entortillées, bretelles sac à dos..)  mais elles sont assez techniques à mettre en place : ne pas hésitez à faire un réglage pli par pli pour régler leur serrage si le tissu le permet ( sergé simple ou sergé croisé) , à jouer sur leur étalement et à varier leur positionnement pour trouver votre confort!

Les lanières rembourrées peuvent être plus ou moins épaisses et plus ou moins larges. L’intérêt du rembourrage est qu’il altère le contact abrupt du tissu sur le buste.  Il procure donc la sensation  que le bébé est moins lourd avec un contact peau / tissu plus moelleux.

Pour certaines personnes, c’est un avantage, pour d’autres ce sera un inconvénient! Inconvénient dans le sens où l’on ressent moins bien la prise d’appui des lanières sur soi,  on ressent bien que  le poids de bébé est  atténué mais aussi moins bien répartit ce qui provoque comme un déséquilibre… Je pense, cependant,  que les adeptes du portage en écharpe sont plus enclins à ce ressenti que ceux qui ne les utilisent pas ou peu.

Concernant le rapport épaisseur/ largeur des lanières, sachez que plus vos lanières seront fines ( donc avec un rembourrage léger ) plus vous aurez  de chances d’apprécier des lanières larges. De la même façon, plus les lanières seront épaisses, plus elles seront encombrantes sur vous si elles sont trop larges ( ce qui peut signifier que plus les lanières sont épaisses plus on a de chances de les apprécier étroites )

Soyez attentifs à ce rapport épaisseur/ largeur avant achat en prenant notamment en compte votre carrure. Des lanières trop étroites ou trop larges selon leur épaisseur peuvent vraiment être un obstacle à votre confort! N’hésitez pas donc à vous renseigner sur ces deux points avant d’acheter.

Les lanières rembourrées, et c’est surtout valable pour celles qui sont épaisses, sont moins polyvalentes en terme de posibilités de nouages : en bretelles sac à dos elles sont souvent considérées comme encombrantes et peu stables sur les épaules pour les personnes de petite et moyenne carrure. Vous ne pourrez pas les entortiller non plus .. Ce sont surtout des lanières déstinées à être croisées sur le buste avant passage sous les cuisses du bébé.

Cependant, sachez qu’elles sont plus simples et rapides à positionner sur soi, il n’y a quasiment pas de réglage à réaliser.

Le rectangle dorsal :

C’est la partie du porte bébé qui contiendra le bébé.

Le tissu utilisé varie d’un porte bébé chinois à l’autre et détermine la qualité du positionnement et du soutient du dos de l’enfant.

Ses dimensions déterminent la bonne ou moins bonne position du bébé sous le tissu et eventuellement son évolutivité .

Les accessoires adjacents ou intégrés vont aussi déterminés et/ ou complémenter les possibilités d’utilisations.

Bref un bon porte bébé chinois, évolutif, respectueux du dos du bébé  à différents stades de son évolution présente quelques caractéristiques au niveau du rectagle dorsal qu’il est bon que vous connaissiez:

Quelle forme ?

Généralement rectangulaire ou carré.

Parfois coupé en courbes de manière à ce que les extrémités du corps du porte bébé soient plus larges pour que la base complète du bébé, fémurs ouverts,  soit bien couverte par le tissu ( jusque sous les genoux). En plus,  en repliant un peu le bas du rectangle dorsal coupé comme ça vers l’extérieur, on peut réduire la largeur de l’assise pour l’adapter à un bébé plus petit.

Les pointes du rectangle dorsal ( où sont cousues les lanières supérieures pour plus d’ergonomisme vu qu’elles sont ainsi mieux orientées vers les épaules du porteur)  sont le plus souvent coupées en biais pour de meilleures finitions.

Certains mei tai ont des pinces cousues sur l’assise, c’est à dire des coutures renfort à l’endroit où seront positionnés les genoux du bébé pour  faciliter leur bonne orientation.

Quel tissu ?

Vous trouverez sur internet sur le marché légal ou parallèle  des mei tai faits en tissu diverses: toile de coton, coton lin, velours, coton tissé sergé simple ou croisé ..

Sachez cependant que le tissu utilisé dans la fabrication des écharpes porte bébés ( coton tissée sergé croisé)  est particulièrement adapté , c’est à dire solide, suffisament élastique dans la diagonale pour épouser parfaitement les formes du dos du bébé tout en lui offrant un soutient de qualité !

Certes vous ne pourrez jamais obtenir une finesse de réglage aussi précise sur le dos du bébé qu’avec une écharpe vu que les lanières sont cousues au porte bébé et non dans sa continuité mais le résultat en terme du positionnement du bébé est très proche tout de même de celui qu’il aurait dans une écharpe porte bébé.

On voit bien que l’arrondi de son dos est respecté, que le tissu n’est pas plaquant contrairement aux tissus armure toile qui manquent d’élasticité dans la diagonale et épousent donc moins bien les courbes de son dos.

Soyez au tant que possible éxigent sur la qualité du  tissu de votre mei tai qui plus est si vous souhaitez porter avec un très jeune bébé ( moins de 6 mois ).

Voici quelques marques de porte bébés chinois en tissu sergé croisé ou simple :

BBtai – Colimaçon ( sergé 3/1 ou simple ) –  Hop tye de hoppediz  –  Mei tai Chimparoo –  Didytai – Mei tai Lana – Kubeba – Sinbao – Porte bébé de Storchenwiege

Ces porte bébés sont assez onéreux certes mais c’est je dirais le prix à payer pour accéder au portage le plus physiologique dans cette catégorie de porte bébés.

Avec un bébé déjà assez grand, c’est à dire au stade de la marche ou au moins au stade où la position assise est complétement acquise et compte tenu des périodes d’éveil qui sont de plus en longues à partir de cet age, vous pourrez tout à fait vous contenter d’un mei tai fait dans un tissu moins cher. Je ne cherche pas du tout à proscrire les mei tai qui ne sont pas en sergé croisé, je préfère juste les restreindre à un certain stade du developpement musculaire du bébé si vous pouvez vous le permettre.

Quelles dimensions ?

La question des dimensions est fondamentale pour moi ! Soyez vraiment attentif sur ce point ! Les dimensions du rectangle dorsal , notamment sa largeur vont déterminées son évolutivité pour rester un porte bébé physiologique au fil des mois !

Il est vrai qu’un simple rectangle dorsal, c’est à dire sans sytème prévu pour contenir un jeune bébé ou pour modifier ses dimensions n’est pas vraiment adapté au portage d’un nourisson et reste peu évolutif:

Même si on peut facilement replier le rectangle dorsal pour en réduire la hauteur, l’assise est généralement trop large pour les petites jambes du nourrisson vu qu’il n’est pas encore capable d’ouvrir suffisamment son bassin. Il faut donc le placer en grenouille, jambes repliées dans le porte bébé en veillant à ce qu’il reste en appui sur ses fesses. Seulement positionné ainsi, c’est à dire sans vrai soutient de sa base, le tout petit risque tout de même de se ratatiner sur lui même !

Certains fabriquants préconisent donc de :

*déployer les lanières supérieures ( nécessairement larges et non rembourrées ) sur le dos de l’enfant à leur passage sous sa base ( comme dans un croisé enveloppé ) pour améliorer le soutient et la stabilité du tout petit sous le rectangle dorsal.

*Faire un twist sur son dos, c’est à dire entortiller les deux lanières supérieures sur le dos du bébé avant de les passer sous ses cuisses.

Personnellement même si les deux systèmes sont peu convaincants à mes yeux pour un nourrisson, je préfère quand même la première version, n’hésitez pas à reduire par pliage la hauteur du rectangle dorsal pour que le bébé ne soit pas enfoui sous le tissu, en déployant bien les lanières sur son dos, le résultat ne doit pas être aussi négatif que cela !

Le twist pour moi est à proscrire, il comprime le dos du bébé et pour un bébé encore en cyphose totale, bof bof !

Par la suite, le  rectangle dorsal non modulable en largeur surtout devient trop étroit pour contenir la base complète du bébé. Le soutient ne va plus jusque sous les genoux, le bébé risque de se retrouver à cheval sur son porteur, c’est à dire les genoux plus bas que les fesses, même si les cuisses resteront suffisamment écartées pour ne pas être pendantes. Mais c’est dommage de perdre la position assis / accroupi qui présente tant d’avantages pour le bébé comme pour le porteur..

Cependant, vous pourrez optimiser le positionnement assis accroupi dans un mei tai devenu trop etroit en calant bien les genoux du bébé plus hauts que ses fesses au passage des lanières sous ses genoux et sous sa base.

Donc comme vous voyez un mei tai non accessorisé pour en améliorer l’évolutivité est un porte bébé peu durable pour que le portage reste physiologique..

Cependant, les modèles  aux côtés non coupés droits mais en courbes peuvent permettre de moduler un peu la largeur de l’assise en repliant un peu la base du meitai vers l’extérieur.

Les fabricants ont tout pensé!  Certains comme Baby roo proposent deux tailles de mei tai et d’autres ont donc prévu des systèmes visant  à moduler la hauteur mais surtout la largeur du rectangle de tissu ( cordon(s) réducteur(s)  ) ou ont prévu une culotte amovible pour caler le nourisson sous le tissu et lui eviter ainsi d’être enfoui.

Je suis personnellement convaincue par le système de cordon réducteur , le tout petit bébé (environ 3 mois ) peut y être porté ainsi dans une position proche de celle qu’il aurait dans l’écharpe de portage, tibias et pieds hors du porte bébé,  bien contenu et stabilisé dans une assise profonde. Le resserage du cordon crée une vrai poche déstinée à l’accueillir!  En sachant que pour un bébé de deux ans, une largeur d’assise de 45 cm est généralement appreciée!

Voici quelques porte bébés chinois pourvus d’un système de réducteur d’assise par cordon(s) : il suffit de resserer ou desserer le cordon pour élargir ou réduire la largeur voir pour certains modèles la hauteur du corps du porte bébé.

Mei tai Chimparoo – Chinado – Didytai – Hop tye-  Porte bébé Storchenwiege ….

La têtière ( cale tête ) peut être utile surtout quand:

le bébé est porté non assis accroupi : endormi le dos droit, la tête du bébé se cale moins bien.  Vous pourrez donc la stabiliser grâce au cale tête.

* En cas de portage bas sur le dos donc avec la tête du bébé  qui part plus spontanément en arrière du fait du  positionnement de son abdomen sur la partie non cyphosée du dos de son porteur ( en portage haut  « l’emboitement » des deux morphologies et donc l’ancrage du bébé à son porteur est bien plus évidente )  :   si le bébé est petit eveillé ou endormi, vous pourrez grâce au cale tête l’aider à garder sa tête positionnée dans l’axe de sa colonne ou s’il est  grand et endormi, vous éviterez aussi qu’elle balotte.

* le rectangle dorsal devient un peu court : le bébé est trop grand pour être le dos entiérement recouvert de tissu et il se relache musculairement voir s’endort, vous pourrez aussi améliorer le soutient du haut de son dos et de sa tête grâce au cale tête.

La ceinture ventrale:

La ceinture ventrale se noud le plus souvent. Comme je vous l’ai dis au début de ce billet, certains modèles ont deux lanières inférieures cousues au bas du rectangle dorsal sur les côtés et d’autres ont une bande de tissu continue.

Elle est souvent légérement et partiellement rembourrée, parfois dans une matière spéciale.

Cependant, certains modèles comme celui de Lana se clipsent.

Vous pourrez  positionner la  ceinture autour de vous ou soit tournée vers l’extérieur ou soit tournée vers l’intérieur:

Tournée vers l’intérieur avec un peu de tissu entre le porteur et le bébé :

*La ceinture tient mieux quand elle est nouée haut sur le buste

*L’assise est souvent bien plus profonde.

Attention cependant à la taille du bébé vu que cette façon de faire tend à raccourcir la hauteur du rectangle dorsal, il risque donc si le bébé est grand d’en manquer un peu pour lui recouvrir complétement le dos.

Attention aussi à l’heure de régler le serrage des lanières supérieures: le bébé se retrouvant dans une poche de tissu complète, on est quand même plus enclin à trop plaquer le dos du bébé contre soi.

Après certaines personnes apprécient moyennement d’avoir du tissu entre le bébé et eux, ils préféreront donc peut être laisser la ceinture ventrale tournée vers l’extérieur.

Quelles positions pour le bébé  ?

Un mei tai permet généralement de porter son bébé sur le ventre, la hanche et le dos .

Pour porter son bébé haut, il faut nouer la ceinture ventrale haut sur son buste

Mei tai et grossesse

Le mei tai est particulièrement adaptée au portage d’un bébé en période de grossesse. en nouant la ceinture ventrale et les lanières au dessus de votre ventre, sur votre poitrine. Il existe des variantes là aussi pour finaliser votre nouage haut sur votre buste .

Comment nouer un mei tai ?

Comme je vous l’ai dis plus haut, la polyvalence de votre mei tai à l’heure de l’installer sur vous dependra de la présence de rembourrage et son épaisseur dans les lanières et de leur largeur.

Vous pouvez tout de même visualiser la notice du BBtai de Babylonia qui est très complète en proposant des installations variées et voir ce qui est possible et confortable avec votre porte bébé en testant tout simplement …

En résumé :

Vous souhaitez acheter un porte  bébé chinois :

* Prenez en compte l’age et le gabarit de votre bébé pour choisir le tissu et les dimensions les plus adaptés à vos besoins.

*Si vous souhaitez utiliser de longs mois votre mei tai, voyez s’il est évolutif.

*Demandez vous si vous avez besoin d’un porte bébé polyvalent en terme d’installations et si vous souhaitez un produit vous procurant des sensations proches de l’écharpe de portage  afin d’orienter plus facilement votre choix vers des lanières rembourrées ou non.

Vous avez peut être déjà testé un porte bébé préformé et le côté molletonné des bretelles vous a plu ? Là aussi votre expérience peut vous aider dans votre choix !

Sachez aussi que les perspectives d’utilisations au quotidien ( séances de portage plus ou moins longues, en complément ou pas d’un autre dispositif de portage …) peut aussi orienter votre sélection vers des produits plus ou moins polyvalents..

Je vous laisse les liens de quelques fabriquants en France ou à l’étranger. En sachant qu’à l’étranger les mei tai ne sont pas toujours soumis à homologation selon les pays il me semble! Pour les produits français, je mentionnerais seulement les fabricants dont les produits répondent aux normes de sécurité en vigueur chez nous même si un marché paralléle de produits non testés et déclarés existe !

En vrac et en France :

ColimaçonSinbaoKubebaChinadoBébé Souleil– Mama Koala

En vrac et à l’étranger:

StorchenwiegeLanaDidymosChimparoohoppedizBaby Hawk–  Ella RooBBtai- Baby RooKleinsmekker Mei tai babybebinaërSnugbabyKosy carrierMei tai MelKajMaman Kangourou

Sacha’s ABC

( j’actualiserai au fil de mes découvertes …)

Bon je crois que j’ai dis ce que j’avais à dire sur les porte bébés chinois, je reviendrais bientôt pour vous parler des onbuhimo et des podeagi …

Bon portage !

18 réponses »

  1. Et bien Marie … cet article valait la peine d’attendre !!!
    Parce que j’me perdais un peu dans tous ces porte-bébés asiatiques … là tout devient plus clair, tes explications sont très précises et permettent de faire un choix bien avisé ! J’attends la suite avec impatience !!!
    Mais il m’a donné très envie d’essayer un Mei tai … c’est malin ça lol et si la suite est du même accabit, ça promet pour mes finances hihihi
    Tu me donnes trop envie de porter et de tout essayer !!!!!
    Bref … M-E-R-C-I de nous faire partager ton expérience et de me tenter LOL

  2. Bonjour! tout d abord felicitations pour ce chouette blog!
    j’aurais besoin de petit conseil. je porte mon bébé de 4 mois dans une echarpe (kubeba sergé croisé) mais j’aimerais un bb tai pour le mettre dans le dos de maniere plus simple. Lequel me conseille tu? J’aime bien le hop tye. Je voudrais un qui fasse vraiment echarpe et pas porte bébé (jm pas le bb carrier par exemple) , qui est un coloris neutre et qui puisse servir longtemps.
    Merci!

    • Bonjour Pauline,
      Les mei tai écharpes (avec lanières à régler et à déployer sur les épaules) que je trouve très bien sont le Didy Tai ( je vais bientôt publier un article sur ce porte bébé que j’utilise depuis quelques mois déjà), le BB Tai et le HopeTye. Si bébé ouvre son bassin ( il attrappe ses pieds par exemple) , ils sont tous adaptés.
      Bonne journée,
      Marie

      • merci! je connaissait pas les didytai sont jolis en plus! encore merci et bonne continuation pour ce blog vraiment bien !!

  3. bonjour, merci pour tous ces details, ces explications. mon fils commence a marche , j ai actuellement une echarpe pour position kangourou et un ring sling. j hesite a investir dans un porte bb type me tai car il grandit et va marcher et etre porter .
    ceux avec les pans qui se deplis font vraiment penser aux echarpes, et j adore ce confort d etallement sur l epaule. j ai un ergo bb mais j l utilise pas les bretelles me derangent un peu. cote didytai. conseillerais tu un serge diamant ? ou un jacquard ? merci pour ton post

    • Les Didytai sont en sergé brisé ou jacquard. Personnellement, j’apprécie beaucoup le côté léger des jacquards que je trouve pour la plupart très souples. Mais les modèle en sergé brisé sont très bien aussi. Dans tous les cas, ce sont de bons produits. Faites vous plaisir sur la couleur !
      Bonne journée,
      Marie

      • comme j ai une echarpe tisse la didy jan , c est vrai q un modele jacquard peu etre sympa pour l ete. avec bb un peu costo ça reste confortable ? mon fils a 1 ans et pese 9kg.
        merci pour tous vos renseignements . vous avez vraiment un blog interressant et tres explicatif

      • Bonsoir Erika,
        Effectivemment les jacquards sont des écharpes un peu différentes des sergé brisé mais vraimment sympa! J’utilise les miennes avec beaucoup de plaisir avec ma fille de 19 mois. J’ai actuellement plusieurs jacquard de Didymos : vagues, indio, clematis, Elise et ellipses et je préfère ma vagues pour porter un grand bébé.
        Bonne soirée,
        Marie

      • merci poru votre reponse, le tissage vague est plus adapte au bebe apres 1 ans alors ?
        je ne sais pas si mon message est sur une page adapte, compare a un bb tai .. es ce que le didy est complique a installer ? y a t il un gain de temps a l echarpe en noeud kangouroux ?
        je suis encore en grande reflexion, j attends d aller dans un atelier de portage mais malheureusement pres de chez moi personne n a de didytai

  4. Quel dommage de ne pas trouver plus d’infos sur le BB-taï! je n’ai malheureusement pas une portebébéthèque aussi fournie ;)… mais je ne regrette pas du tout l’investissement dans ce porte bébé. Certes, le portage du tout petit n’est pas tip top (à mon sens bien sûr) même avec la culotte de réduction (ou alors j’aurais bien eu besoin d’une petite astuce!). mais mes fille sont toutes les deux passées de longues heures dedans aussi bien après 2 ans qu’avant 1 an… (après 2 ans et demi il était toujours utilisé mais ma grande étant vraiment grande, je ne portais plus aussi longtemps ses 20kg!… mais ils se portaient quand même pour de courtes durées…). Pratique, confortable, l’assise est bien dessinée quand on repasse sous les jambes, bébé ou bambin s’enroule et s’endort…
    pour moi (et dès que bébé tient assis) : le confort de l’écharpe avec la simplicité d’installation…. bref, pour moi qui suis une quiche en nouage d’écharpe, le BB-Taï m’a vraiment emballé!!

  5. Bonjour, et bravo pour ce post.
    Pour mon premier enfant j’ai utilisé l’écharpe de portage, il était très bien dedans, mais je trouvais que ça faisait trop chaud, et c’est vrai, un peu compliqué à installer.
    Enceinte de mon deuxième, j’aimerais cette foi ci me procurer un Mei Tai, qui ne soit pas trop chaud et qui convienne à un nouveau né (après si je peux continuer à l’utiliser par la suite, encore mieux) mais je veux surtout qu’un NN y soit aussi confortable que dans une écharpe. Peux-tu me conseiller un ou plusieurs modèles. Un grand merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s